La pointe de brisket: une affaire de famille

Suite au succès de nos pâtes fraîches maison le weekend dernier, Elvis et moi avons remis ça pour une seconde ronde. Quoi de mieux pour entretenir une relation père et fils qu’une vraie recette de mâle (avec un soupçon d’ironie). Au menu: pointe de brisket!

Pour ceux qui l’ignoreraient, et/ou qui n’auraient jamais regardé un seul des épisodes de Fous du BBQ, BBQ en boîte ou 321 BBQ, la brisket est une partie de la poitrine de boeuf.  Ce morceau de viande, très populaire dans la cuisine américaine, est généralement cuit sur le grill. Pour l’occasion, nous avons opté pour la pointe, qui est la partie la plus grasse de cette fameuse pièce. Une recommandation que nous a gracieusement offerte mon cousin Pascal le Boucher parce que oui, chez nous, la brisket c’est une affaire de famille!

Comme je le mentionnais plus tôt, on cuit habituellement la brisket sur le bbq. Mais avec un peu d’amour, et parce que ce n’est pas tout le monde qui a son grill de sorti hiver comme été, elle est presque toute aussi bonne cuite au four. 

Avant de commencer, il faut mentionner que l’utilisation d’un thermomètre à viande est vivement conseillée, voire essentielle pour bien exécuter la recette. Car, une brisket qui aurait 10 degrés en dessous de la température idéale serait très coriace et 10 degrés au-dessus, trop sèche. Alors, à moins qu’à l’instar d’un compas, vous l’ayez dans l’œil (ce dont je me permettrais de douter, même du meilleur des pitmasters), je vous recommande chaudement de vous en procurer un.

Les premières étapes de notre recette devraient idéalement se faire la veille, puisqu’on voudra laisser mariner notre viande un bon 12 heures avant de la cuire. D’abord, on mélange les épices (voir la fiche recette) dans un bol afin de bien répartir les arômes et les saveurs.

Maintenant, c’est le temps de se salir les mains! À l’aide des siennes, fiston badigeonne notre valeureuse pièce de viande avec de la moutarde.

On répète l’opération, cette fois avec les épices, puis on emballe la pièce dans du papier d’aluminium avant de l’envoyer, comme je le mentionnais plus haut, environ 12 heures au frigo. À noter toutefois qu’il sera important de faire tempérer notre brisket une bonne heure, sans la déballer, avant de la cuire le lendemain.

Après la réfrigération et le tempérage, l’attente se poursuivra encore 6 heures en envoyant notre pièce, toujours emballée dans le papier d’aluminium, dans un four préchauffé à 250°F.

Après cet interminable supplice, on apercevra enfin notre viande à nue, en la déballant pour la première fois, afin de la badigeonner généreusement de sauce BBQ maison, avant de la renvoyer au four une dernière fois, jusqu’à ce que sa température interne atteigne 185°F. C’est ici que l’utilisation du thermomètre à viande est cruciale!

Une fois la cible de température atteinte, on retire la brisket du four, mais on ne touche pas tout de suite!! Afin que les jus que contient la viande figent dans la chair plutôt que d’éclabousser toute la famille au moment de la couper, on couvre la pièce maîtresse de papier d’aluminium et on la laisse reposer environ 45 minutes.  Puis, enfin (!!!), alors qu’émanent dans la maison, depuis des heures, d’aguichantes effluves de poitrine de boeuf remplie de son jus, votre patience à toute épreuve sera enfin récompensée! Tout ce qu’il restera à faire c’est de déballer, trancher et surtout déguster!

L’attente était tellement interminable que voici l’état dans laquelle étaient nos assiettes quand on a réalisé qu’on avait complètement oublié de prendre des photos de celles-ci… Ce n’est donc que partie remise et d’ici là, je vous mets au défi de m’envoyer une photo de la vôtre! #grossebrisket

Au nom du père, de son fils et de leur brisket, amène… ton appétit!

pointe de brisket au four

Recette de pointe de brisket au four

La recette se trouve juste ici, si jamais il vous prenait l’envie de l’imprimer. 😛

Bob le Chef

Chef diplômé de l'ITHQ / Grand fan de sports / Animateur et co-auteur de L'Anarchie Culinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *