Pour les épicuriens du bout de l’île

Hier, je suis aller faire un tour à Pointe au Tremble, le quartier où j’ai grandi*, pour y animer deux démonstration culinaires au marché public du bout de l’île. Ce fut évidemment l’occasion de prendre une marche sur le boulevard de la nostalgie en revisitant en chemin ce fameux casse croûte de l’est qu’est le Tee Pee, mais aussi en réalisant que l’instigateur du projet, Martin Dumont, et moi, jouions ensemble au ballon dans la ruelle ! Même à l’époque, Martin était déjà impliqué dans son quartier. Je me souviens de la fois où il avait héroïquement récupéré le ballon après qu’il se soit vilainement coincé sous un perron difficile d’accès… C’était épique. Si j’avais encore demeuré dans le quartier quand il s’est lancé en politique, c’est clair que j’aurais voté pour lui !

Cette belle initiative des gens du quartier qu’est le marché public du bout de l’île, vise à faire découvrir et de rendre accessibles des produits locaux aux citoyens de l’est de ville, et du coup, casser avec la réputation que le monde de l’est sont juste une gang de B.S.. Ok, on ne se le cachera pas, on est loin du marché Atwater ou Jean-Talon, le projet en est qu’à sa première année, mais dès la première semaine, l’affluence a dépassé par trois fois les prévisions des organisateurs. Si on n’y retrouve qu’une douzaine de kiosque, cela n’empêche pas qu’on y fait de belles trouvailles. J’ai été particulièrement charmé par une petite production de savon artisanal, ma foi fort original dans la gamme d’arômes proposées. Thym et citron, herbes du potager, thé des bois, menthe poivrée et chocolat, banane et pavot, perso, je me suis laissé tenté par le poivron rouge, persil et basilic. C’est sûr que pour un cuisinier, l’idée de se laver avec les mêmes arômes que celles dans lesquelles il a trempé toute la journée pourrait sembler masochiste mais le résultat est assez subtil pour le rendre plaisant. La dame s’appelle Manon Parisien, sa distribution est tellement rudimentaire pour l’instant que la seule façon de vous en procurer est de l’appeller directement au 514-645-2552. Éco-responsable, local, original, abordable et introuvable en magasin… Ais-je besoin de te faire un dessin ou bien tu réalises qu’avec autant de mots clés, c’est comme LE cadeau idéal pour faire ton frais au party de Noël chez tes beaux parents cette année ? Tu me remercieras plus tard.

Entre temps, c’est moi qui tient à remercier les organisateurs du marché du bout de l’île de m’avoir invité. En plus que cette semaine j’avais comme besoin de me tenir occupé… Ceci étant dit, j’ai passé un très bel après midi en votre compagnie. La démo culinaire s’est déroulé dans une atmosphère conviviale et décontractée et ce fut l’occasion de rencontrer quelques “fans” qui s’étaient déplacé pour que je dédicace leurs copies de L’Anarchie Culinaire. Et ça, je ne vous le cacherai pas, ça me fait toujours beaucoup plaisir. Le marché sera encore ouvert pour deux samedis soit les 17 et 24 septembre prochain.

* Avant que mes vieux chums me le call dans les commentaires (certains se sont d’ailleurs déjà gâté sur facebook et twitter), j’ai techniquement grandi à Tétreaultville mais je me tenait souvent à Pointe aux Troubles… Pardon à ceux qui ont eu la fibre patriotique de quartier vexée.

Bob le Chef

Chef diplômé de l'ITHQ / Grand fan de sports / Animateur et co-auteur de l'Anarchie culinaire

Bob le Chef

4 thoughts on “Pour les épicuriens du bout de l’île

  • Avatar
    12 septembre 2011 at 00:07
    Permalink

    Est-ce que tu y seras la semaine prochaine ?

    Reply
  • Avatar
    13 septembre 2011 at 15:35
    Permalink

    Toute une rencontre samedi dernier n’est-ce pas? 😉 Aussi petite modification pour rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar: Même si je suis le président de la corporation du marché public du Bout-de-l’Île, les vrais instigateurs du projet sont les citoyens de PAT qui ce sont, lors d’une pétition initié par monsieur Mario Blanchet, mobilisés pour demander aux instances locales de supporter une initiative de marché public.

    Martin

    PS: Si le goût de la politique me revient, je te ferai signe! 🙂

    Reply
  • Avatar
    13 septembre 2011 at 23:08
    Permalink

    En effet, il est bien de rectifier les faits, merci à Mario Blanchet pour cette belle iniative! Je suis fière d’avoir signé cette pétition et de voir le marché se concrétiser cette année.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *